Aimez-vous réellement votre partenaire ?


Sans se tromper, car nous l’avons tous vécu, nous sommes tous à même de constater que bon nombre de nos relations, soi-disant amoureuses, se sont transformées en conflits, en difficultés, si ce n’est en haine innommable !

Ces personnes que nous avons chéries à une période de notre relation, ces mêmes personnes à qui nous avons promis monts et merveilles et ces mêmes personnes également à qui nous avons promis amour et fidélité…, ce sont transformées un jour, en cette personne à éviter, détester, rejeter et pour qui nous éprouvons plus de dégout que d’amour !

Comment est-ce possible ? Est-ce cela l’amour ? Trouvez-vous cela normal ou encore logique ? Vous a-t-on dit que cela faisait partie des cycles de l’amour ? Ou encore est-ce votre modèle familial ? Considérer-vous alors cela comme normal ?

La vérité, c’est que seule une relation SANS amour peut en arriver là. Tout simplement ! L’amour véritable ne se transforme pas en haine. L’amour c’est l’amour. Point !

Les personnes qui aiment, aiment de manière inconditionnelle. Les personnes qui pensent aimer, aiment sous condition.

Alors aimer c’est quoi ?

Aimer c’est accepter l’autre tel qu’il est sans jugement. C’est ressentir en soi, de l’amour pour l’autre et ne rien attendre en retour. Ce n’est pas nécessairement être d’accord avec lui tout le temps mais être respectueux de ses choix, s’ils les trouvent bons pour lui. C’est vouloir son bonheur.

Eckhart TOLLE dans son livre mettre en pratique le pouvoir du moment présent N°4 au chapitre sept : « Des relations de dépendance aux relations éclairées » illustre fort bien ce passage.

Ainsi, si dans votre couple vous passez aussi bien des « mamours mielleux » aux disputes violentes, c’est qu’il y a de fortes chances pour que vous confondiez « amour » et dépendance affective.


L’amour vrai n’a pas d’ennemi, si votre amour en a un c’est que ce n’est pas de l’amour !


La manipulation de l’égo et illusion de l’amour

Si vous vous aimez, pourquoi vous faites-vous du mal ? Ce n’est pas logique !

Et en effet, ce n’est pas logique du point de vue de l’amour, et cela n’existe d’ailleurs pas, en revanche, du point de vue de l’égo, cela est au contraire très logique et même nécessaire !

Notre égo, pour vivre, a besoin de conflit, de dualité, d’appartenance. De plus notre égo est la partie de nous qui a peur et qui cherche à se rassurer en permanence, d’où son besoin de contrôle insatiable.

Alors il tente non pas d’aimer, mais de tenir, de contrôler.., de manipuler… Et il appelle cela de l’amour !!

De la dépendance à l’amour

Pour bien comprendre ce chapitre, vous devez comprendre le fonctionnement de la dépendance affective.

Celle-ci naît d’une blessure en soi, d’une peur en soi, que l’on cherche (notre égo) à combler, compensée par une autre personne (le pseudo amoureux).

Le discours inconscient est alors : « rend-moi heureux(se) chéri(e) » ou encore : « j’attends de toi de me rendes heureux(se) »

Il y a donc une attente de l’autre. A la différence près que les relations ne sont pas faites pour nous soulager de nos blessures !!! Elles sont faites pour mettre de la conscience sur nos blessures.

Alors vient inexorablement le moment où la relation ne suffit plus à camoufler nos blessures (généralement après la première période, la plus fusionnelle). Un peu comme une drogue qui n’aurait plus d’effet sur vous. C’est alors que cette peur, cette souffrance, que vous cherchiez tant à faire disparaître, refait soudain son apparition. Et cette fois-ci, vous avez un coupable tout trouvé !.. Et c’est la déchirure…

Vous êtes donc passé de l’amour (qui n’en était pas) à la haine, quand à elle, bien réelle !

Vous étiez donc amoureux de la sensation que l’autre vous procurait tant qu’il vous mettait sous drogue. Mais en aucun cas vous ne l’aimiez pour ce qu’il était véritablement.

Autrement dit, vous l’aimiez uniquement si en échange, vous vous sentiez sans souffrance, c’était donc de l’amour « conditionnel ». Vous l’avez compris, CE N’ETAIT PAS DE L’AMOUR mais bien de LA DÉPENDANCE AFFECTIVE.


Rôle de nos relations

Toutes les relations, quelles qu’elles soient, ont un caractère évolutif. C’est-à-dire que nos relations ne sont pas là par hasard et que toutes, sans exception on pour vertu de nous faire comprendre et intégrer des choses nécessaires à notre croissance et donc à notre bonheur.

Ainsi, par le principe de résonance et de l’effet miroir, nous attirons précisément les personnes les plus adaptées à cette évolution. C’est le principe fondamental que nous devons tous comprendre.


La souffrance dans les relations

En fait, tant que vous pensez que les autres sont là pour vous rendre heureux(se), vous souffrirez !

Tant que vous pensez que le bonheur vient de l’extérieur et que votre relation vous permettra d’être plus heureux(se), vous souffrirez.

Encore une fois, les relations, et encore plus les relations amoureuses, sont faites pour nous faire grandir. Et grandir signifie apprendre sur soi. Et apprendre sur soi c’est découvrir ces aspects de soi-même que l’on ne connaît pas encore, et notamment, nos peurs et nos blessures.

Tant que nous chercherons (consciemment ou inconsciemment) à fuir ces peurs au travers de nos relations, celles-ci nous feront vivres par résonance et effet miroir ces mêmes peurs.



Vivre dans l’amour au sein de son couple

Si vous comprenez cela, alors vous serez heureux(se). Votre relation amoureuse comme toutes les relations seront alors au service de votre bonheur.

Grâce à ce principe de résonance, et puisqu’il n’y a pas de hasard, tout ce qui vous arrivera sera alors un moyen de mettre de plus en plus de conscience sur vous-même et donc d’être plus heureux(se).


QUE RESTE-T-IL DE VOTRE RELATION SANS ÉGO ???? : DE L’AMOUR !!


Sans attente, il reste l’amour, sans jugement, il reste l’amour, sans chercher à imposer quoi que ce soit, il reste l’amour…

Nous le savons à présent, le problème n’est pas l’autre. Si vous êtes touché par ce qui est dit ou entendu, c’est que cela appui sur une peur ou une blessure qui se trouve en vous. Votre partenaire, ne le sachant pas, n’est donc pas le responsable de votre réaction. Et lui en vouloir pour cela est tout simplement hors sujet et profondément une erreur.

La souffrance dans les couples ne provient pas de l’autre qui est finalement le moyen utilisé pour nous faire contacter ce que nous ne voulions pas ou plus voir.

Ce simple constat devrait renforcer cet amour pour l’autre, car grâce à lui, nous grandissons !


L’acceptation de ce qui EST

Le plus dur, de mon point de vue, c’est d’accueillir la peur présente en nous. C’est une peur, et par définition, une peur fait peur et nous cherchons à éviter ce qui fait peur.

Mais celle-ci est irrationnelle. Elle est donc inoffensive. Au pire, il ne se passe rien ! Mise à part quelques larmes, voir beaucoup de larmes. Mais personne n’en est jamais mort.

En revanche, beaucoup sont morts en cherchant à réprimer leurs émotions… C’est un choix !

Pour faire ce travail, pas simple, aidez-vous de la méditation et si ce n’est pas suffisant, contactez-nous, je vous donnerais de très bonnes adresses.



Conclusion
  1. L’amour c’est une acceptation sans condition de qui est l’autre.

  2. L’amour n’a pas d’ennemi, si votre « amour » en a un, alors ce n’est pas de l’amour

  3. L’amour est dénué d’attentes, il n’a pas de condition pour « Etre »

  4. L’amour du couple ne se vit et ne se construit que dans la croissance de celui-ci qui ne peut s’opérer elle-même que dans l’amour.

  5. L’amour ne fait pas souffrir, l’inconscience oui.







  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White Pinterest Icon
  • White YouTube Icon

© 2019 by MACLEOD -PRODUCTION - Quality - Project - Management