• White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White Pinterest Icon
  • White YouTube Icon

© 2019 by MACLEOD -PRODUCTION - Quality - Project - Management 

En immersion dans les années 20 : ma visite chez Gastby



Changement de décor pour ma deuxième visite dans la maison de Gatsby. Je vous l’avais expliqué lors de mon reportage sur ma première expérience de spectacle immersif, le concept « Gatsby » est transposable dans des tas d’endroits.

Quand j’ai participé à ce spectacle à Bruxelles en mai dernier, ça se passait dans un casino. Cette fois, l’endroit était tenu secret comme lors de l’édition précédente. Quand j’ai reçu mon billet d’entrée, il y avait une adresse mais je ne savais toujours pas où j’allais me retrouver.


C’est comme ça que le jour J, après avoir fait quelques pas dans le sable et profité de l’air iodé, j’ai revêtu une robe en dentelle et je me suis rendue à cette adresse. Je me questionnais : « est-ce un casino, un théâtre ?... » Et bien non, rien de tout ça. En arrivant sur place, je constate que je suis dans un internat !



Surprenant. Et pourtant bluffant de réalisme. Il faut dire aussi que nous nous trouvions à Knokke dans un quartier résidentiel, donc c’était un internat plutôt classe.


Dès notre arrivée, nous sommes plongés dans l’atmosphère des années 20. Un comédien nous accueille avec un accent américain et nous donne quelques consignes pour le bon fonctionnement de la soirée.


Nous patientons en terrasse et petit à petit, les comédiens se mêlent aux figurants que nous sommes et entament la conversation avec nous. Mais il est presque difficile de les reconnaître tant les participants ont joué le jeu. Plumes, boas et robes en dentelle sont de sortie.



Tout d’un coup, un éclat de voix, Myrtle crie sur Nick Carraway : le spectacle a commencé. Après une mise en condition à l’extérieur, nous sommes invités à les suivre à l’intérieur de la maison de Gatsby. Et là, tout s’enchaîne. Plusieurs scènes se jouent en même temps dans des pièces différentes et le hasard décide du ou des comédien(s) que vous allez suivre. L’histoire se poursuit et nous sommes de temps à autres, soit rassemblés dans la pièce principale, soit dispersés à des endroits différents pour assister à des bribes de l’histoire que d’autres ne verront pas. Mais ça n’empêche pas de comprendre ce qui se trame durant cette soirée.



Pendant toute la durée du spectacle, il y a une interaction avec les figurants. C’est comme ça que Myrtle Wilson m’a apparemment reconnue et m’a dit : « vous êtes une habituée je crois ? » Et Jay Gatsby en personne un peu plus tard : « vous êtes une habituée, vous travaillez dans la presse c’est ça ? Le New York Times il me semble ? » J’ai acquiescé en souriant. Si je dois devenir une grande reporter, il va falloir que vous partagiez mes articles en masse je pense.


Durant le spectacle, une pause est prévue pour pouvoir s’hydrater et même pendant la pause, les comédiens ne sortent pas de leur personnage. Ils continuent d’interagir avec nous et parlent de choses qui se passent dans leur vie (celle des années 20 dans l’entourage de Gatsby le Magnifique).



Pour la fin de l’histoire, que je ne vais pas dévoiler pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, tout le monde est rassemblé dans la pièce principale. C’est un moment très poignant, émouvant, avec de nombreux très beaux passages de chant a cappella.

Cette troupe de comédiens parcourt la Belgique avec son spectacle immersif et leur prochain arrêt, c’est dans la capitale belge en octobre 2019. Je vous donne les informations pratiques concernant leur passage à Bruxelles au plus vite. Surtout, ne ratez pas ça. C’est la promesse d’une soirée hors du temps.



Deborah Dubois – Let’s Deb

Rédactrice Event City Magazine

Organisatrice du Deb Fest’

Site Web

LinkedIn

deborah@letsdeb.be

+32 486 94 15 83