HIPPY HIPPY HEY ! De la peur à la joie...

Mis à jour : janv. 16

Quel drôle de cri que celui-ci!

Qu'il nous parait loin le temps où nous pouvions nous esclaffer librement de nos multiples cris de joie non retenus qui pouvaient parfois se condenser par un profond et singulier "HIPPY HIPPY HEY !" résumant à lui seul toute la profondeur de notre bonheur et l'intensité jouissive de ce moment fugace d'exaltation.


la joie s'est éteinte et les guitares se sont tues, les cafés, les restaurants et les discothèques restent portes closes et même les cafés-théâtres ont baissé leurs rideaux. Les coiffeurs ont rangé leurs ciseaux et les esthéticiennes leurs crèmes et leurs mascaras. Même les promenades en pleine nature sont de plus en plus régentées, suite à l'afflux massif de touristes dans certaines régions habituellement si peu fréquentées où le rat des villes vient se dégourdir les jambes et s'aérer l'esprit.


Que ce passe-t-il dans ce monde qui semble devenu fou au point de fermer la porte à la vie et amender les contrevenants pour toute forme de joie trop explicitement exprimée!


1/ LA PEUR


La fin d'un règne ou le début d'une nouvelle ère?


Ces derniers temps il est vrai que nous n'avons plus beaucoup l'occasion de nous mettre sous notre plus bel apparat! Pourquoi faire? si c'est pour se dandiner tout seul devant la glace ou ne pas profiter des compliments des collègues de bureau pour notre tenue ou notre nouvelle coupe de cheveux et rester confiner à la maison en mode télétravail?

La rapidité de cette pandémie nous a littéralement tous pris à la gorge et coupé l'herbe sous les pieds au sens propre comme au sens figuré, nous laissant nus sur le macadam inerte, dépouillés de nos relations sociales habituelles si indispensables à nos âmes aujourd'hui si esseulées. Même la famille n'est plus un gage de sureté et chacun doit prendre ses distances avec les personnes qui lui sont les plus chers.

"Protégez-vous les uns les autres et surtout gardez votre périmètre de sécurité, évitez les contacts, les baisers et les embrassades, nous devons protéger votre santé mais ne nous occupons pas de votre santé mentale"!


Mais ou sont nos libertés individuelles, nos plaisirs et surtout notre joie?

"Mieux vaut régner en Enfer qu'être esclave au Paradis ",

pourrait-être la conclusion de ce périple Apocalyptique.



Alors! toutes ces choses dont nous nous sommes gavés pendant des années et dont nous sommes privés aujourd'hui, étaient-elles réellement essentielles, bénéfiques et nécessaires à notre condition d'Homme et de Femmes et à notre quête de bonheur absolu? On pourrait en douter quand on regarde l'état du monde dans lequel il se trouve aujourd'hui et à en écouter "Damien Saez" qui ne mâche pas ses mots pour nous gifler sans préambule de cette absurde réalité, le constat semble sans appel. Une gifle d'autant plus cinglante quand elle s'adresse à un parterre de célébrités,"artistes chanteurs ou compositeurs" qui eux-même se sont laissés absorber par les dérives de ce système et l'appel des sirènes ou le chant du Dieu "Ploutos" divinité de la richesse ou Dieu du fric pour parler vulgairement.


"Norman' un artiste engagé aux multiples casquettes (chapeaux en l'occurence) et aux innombrables talents, fussent-ils discutables, ne s'était pas priver de l'opportunité qui lui était offerte à l'époque pour orchestrer A cappella, sa propre interprétation de ce morceau devant des hôtes médusés et surtout complètement abasourdis par l'impact des paroles de cette chanson, dont le titre à lui seul pourrait presque se passer de couplets.


Norman durant son audition pour l'émission "la Nouvelle Star"de 2015.- "J'accuse"



Une lueur d'espoir dans l'obscurité.


Finis les tailleurs et les robes échancrées, finis les soirées cocktails mondaines et les petits repas improvisés entre deux temps de bureau, finis les afterworks de fin de semaine, tout le monde est aux arrêts et aux aboies et pourtant tous muselés et asservis à notre sort et aux décisions de nos maîtres à penser.

Les cheveux sont grisâtres et les coupes ébouriffées, les visages creusés et les coeurs déshydratés derrières ces masques qui s'encanaillent une fois enlevés de l'habilité des filtres de masquage proposés par les réseaux sociaux qui transforment l'authenticité des visages et des sourires légèrement ridés en poupées de cire faussement rajeunies par la magie de la technologie.

Aurions-nous atteint à ce point le bout du bout de nos comportements anxiogènes destructeurs? pour être contraint d'opérer aujourd'hui un virage à 180° et retrouver un peu de notre nature initiale profondément ancrée dans nos gênes. Des gênes dont les gouvernements tentent d'annihiler et de modifier la programmation originelle avec de prétendus vaccins de thérapies géniques appelées ARN.(*)


Oui cette crise est un appel au stop de notre frénésie consumériste galopante qui nous éloigne du bonheur et de nous-même en agitant devant nos yeux aveugles, les spectres de plaisirs fugaces superficiels censés combler notre vide intérieur, comme nous le montre cette vidéo qui a créé un électrochoc salvateur aux âmes dont la conscience n'était pas encore complètement ravagée.

Vouloir guérir ça commence par oser regarder la réalité en face afin de mettre en place un réel programme de guérison tant psychologique que physiologique.


2/LA JOIE


Que faire ?


Oui que faire? Et bien sans doute exactement le contraire de ce que nous avons fait jusqu'à présent et particulièrement ces dernières années : courir non stop - négliger notre alimentation - malmener notre corps et notre propre intégrité. Un constat qui se reflète aujourd'hui sur notre état de santé émotionnelle et notre enveloppe charnelle. Le temps est venu de faire face à son reflet et de panser nos plaies. Soigner nos âmes est devenu légitime et prendre soin de notre santé une nécessité à notre survie, pour retrouver toute la gloire disparue de notre condition "divine" d'être humain et d'ange aujourd'hui déchu.


Concrètement et en substance?


Les êtres plus ou moins sensibles et bien éveillés l'auront compris, un retour en arrière ne sera pas possible et n'est même pas à espérer! Il va falloir pour la plupart revoir votre copie.

Transformer les privations en opportunités est devenu indispensable et pour cela "l'Homme" est un être qui a toujours su s'adapter et rebondir, l'histoire nous l'a suffisamment prouvé. Aujourd'hui nous n'avons plus droit à l'erreur, seuls ceux qui sauront se remettre en question et adapter leurs comportements à ce nouveau paradigme comprendront que tout cela était un mal pour un mieux.


Pour vous aider dans cette renaissance, nous vous proposons quelques pistes de réflexion sur des pratiques et attitudes à adopter et dont certains mesurent déjà les innombrables bénéfices au quotidien.


-Santé Physiologique

  • -Privilégiez la nourriture Bio et les plats cuisinés.

  • -Reconnectez-vous à la nature : marche ou balade à pied ou en vélo seul ou en famille

  • -Privilégiez les produits cosmétiques naturels : pour vos teintures et vos crèmes pour la peau ou les cheveux. ( Coloration henné - Huile d'amande douce ou d'avocat - Argile verte ...) autant de remèdes et de soins naturels et bon marché qui vous redonneront tout votre éclat et sur lesquels nous reviendront dans un article plus détaillé.

  • Faites une ou deux semaines de détox alimentaire complète ( voir notre article à venir sur le sujet)


  • -Portez des vêtements plus amples et plus confortables et aussi doux plus colorés : dans lesquels vous vous sentez à l'aise et néanmoins en beauté en tenant compte idéalement des textures, des matières naturelles et idéalement des méthodes de fabrication. La mode sixties fait son grand retour sur le devant de la seine cette année, ne vous en privez pas au retour du printemps ( nous vous en parlerons dans un article spécifique à venir).

-Santé Psychologique

  • -Adonnez-vous à une activité artistique : chant - musique - peinture - sculpture, exprimez vos émotions est primordial, peu importe le résultat; l'important dans l'art c'est d'être authentique.

"L'Art n'exige pas du talent mais des oeuvres"

© Stanislaw Jerzy Lec



  • Évadez-vous à travers la lecture : les librairies sont ouvertes c'est le moment de vous sociabiliser davantage et de recréer du lien humain en demandant conseil sur des ouvrages à des personnes aguerries et passionnés par leur métier et de laisser de côté votre souris, votre smartphone et le géant virtuel Amazone.

  • Redécorez votre intérieur : l'environnement de vie a énormément d'influence sur notre état d'esprit. Choisissez des couleurs qui vous ressemblent mais aussi le cas échéant des tons plus naturels et reposants et des matériaux nobles. Agrémentez le tout de plantes et d'éléments vivants ou de réalisations artistiques : Peintures ou sculptures.


  • Reconsidérez votre approche à votre travail : en fonction de vos désirs et de tous ces nouveaux éléments. Changez de travail ou lancez votre propre activité commerciale.

  • Pratiquez une activité spirituelle de recentrage : yoga - méditation - reiki ou tout ce qui peut vous permettre un moment d'introspection dans la journée.(1/2 heure suffit)

  • Adonnez-vous à l'écriture : rédigez un carnet intime, des articles sur des sujets qui vous parlent et vous passionnent pour votre magazine "CITY" ou tout autre support et média ouvrant ses portes à la créativité et au talent de ses lecteurs, ou entamer la création d'un roman ou d'une autobiographie sous l'égide d'un assistant éditeur. Service que City-Magazine vous propose également à travers son activité d'auto-édition assistée pour laquelle vous trouverez tous les détails dans le lien ci-joint .https://www.city-magazine.eu/edition

Et enfin!

  • Faites l'Amour tant et si bien, en restant intransigeant(e) sur la qualité des "services" proposés par votre conjoint(e) ou votre "Sex friend" le cas échéant !

"Love is All "


Rappelez-vous une chose très importante :

"le futur n'est pas écrit et sera ce que chacun en fera"

L'Enfer ou le Paradis selon votre choix !


"LE LIBRE ARBITRE"















(*) ARN : Acide nucléique essentiel dans le transport du message génétique et la synthèse des protéines.