La vie en rose et noir (Charlotte Hughes)


Un Best Seller à découvrir ou à relire


C'est dans cette atmosphère particulière de début de printemps en demi teinte que City Magazine a souhaité vous présenter à travers ses différentes rubriques un sujet qui mêle souvent le bonheur au désespoir, l'ombre à la lumière ou le beau temps qui succède toujours aux périodes plus sombres de l'existence et vice versa.


Un livre qui résonne comme une lueur d'espoir pour toutes celles et ceux qui parfois pourraient sombrer dans

le désespoir et commettre l'irréparable. Heureusement le destin en décide parfois tout autrement, souvent il faut juste lui faire davantage confiance.


HISTOIRE RACONTÉE.

En tailleur de lin beige, collier de perles et chapeau, Marilee est prête pour son suicide. Enfermée dans le garage, elle contemple le moteur de sa voiture. Bientôt le monoxyde de carbone envahira lentement mais sûrement ses poumons. Une mort quasi indolore, paraît-il. Qu'a-t-elle à perdre, à près tout ? Son mari, pasteur de l'église baptiste de Chickpea, est parti vivre avec "la putain de la ville" ; son fils Josh, en pleine crise d'adolescence, l'a abandonnée pour suivre son père indigne. De sa vie si respectable hier encore, il ne reste rien. Alors ? Alors, même la mort lui résiste. Au moment de faire le plein d'essence, surprise : le jerricane est vide. Et quand elle se rabat sur une corde de fortune pour se pendre, un séduisant voisin se pointe contre toute attente pour la sauver. Diable, se suicider n'est pas une mince affaire. Un signe ? Un électrochoc, en tout cas. Aussi vite qu'elle a sombré, Marille décide de remonter la pente. Mieux : de conquérir une nouvelle liberté. Une liberté qui prend le visage d'un véritable défi lorsque Marilee retrouve ses amies de la paroisse qui, elles, ne l'ont pas abandonnée et qui se font





L'auteur.

Charlotte Hughes est né à Williamston, en Caroline du Sud; peu de temps après sa naissance, sa famille a déménagé au Texas. Enfant alors qu'elle était une lectrice vorace, elle se fichait complètement des œuvres canoniques. Elle a dit: "Au lycée et au collège, j'ai gavé de force une grande partie de ce qui est considéré comme une excellente littérature. Je devais être une personne superficielle parce que je ne l'appréciais pas à l'époque, et je ne me souviens plus du tout Hughes a commencé sa carrière d’écrivain au début des années 1980 en tant que rédactrice en chef d’un petit journal. Elle a écrit de courtes pièces humoristiques avant de se lancer dans des œuvres plus longues. [1]







  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White Pinterest Icon
  • White YouTube Icon

© 2019 by MACLEOD -PRODUCTION - Quality - Project - Management