LES FEMMES VONT-ELLES SAUVER LE MONDE? Les 5 pouvoirs qui peuvent tout changer!

Mis à jour : oct. 19

D’une manière générale, les femmes expriment une plus grande sensibilité que les hommes, en particulier dans les situations négatives.


"Une spécificité cérébrale pourrait entrer en jeu"!


Comme l’indique cette équipe de l’université de Montréal,

« la réactivité émotionnelle plus importante chez les femmes pourrait expliquer plusieurs choses, entre autres le fait qu’elles sont deux fois plus susceptibles que les hommes de souffrir de dépression et de troubles anxieux ».

La question consiste à savoir si cette sensibilité repose sur une particularité du fonctionnement cérébral, et il semble bien que ce soit le cas.


Lors de cette expérience, des hommes et des femmes ont visionné une série d’images et ont indiqué si elles suscitaient des émotions positives, négatives ou neutres. Pendant ce temps, l’activité de leur cerveau était scrutée par une technique d'imagerie. Le premier constat, c’est que les femmes réagissent effectivement de manière plus émotive, plus sensible, aux représentations négatives.

L’observation la plus importante, expliquent les chercheurs, concerne la connexion entre deux zones du cerveau :


le cortex préfrontal dorso-médian, impliqué dans des processus comme la perception, le raisonnement, l’analyse…

l’amygdale, une région importante dans la détection de la menace, et qui s’active lorsqu’une personne est exposée à des images de peur ou de tristesse


Tant chez les hommes que chez les femmes, ces deux zones ont réagi lors de la diffusion des images. Et il apparaît que plus ces régions interagissent, moins la sensibilité aux images est importante. Or, la connexion est plus forte chez les hommes. « Ceci suggère que les hommes ont une approche plus analytique qu’affective face à une situation entraînant une émotion négative », poursuivent les chercheurs. « Il est possible que les femmes se concentrent plutôt sur les sentiments générés par ces stimuli, alors que les hommes vont davantage les analyser ». L’intensité de l’interaction entre ces deux régions cérébrales semble modulée par la testostérone - « l’hormone mâle » -, qui a tendance à la renforcer. A ceci s’ajoutent sans doute aussi des facteurs culturels. Les spécialistes vont à présent s’intéresser à la réaction cérébrale en fonction du type d’émotion négative (peur, tristesse, colère…), ainsi que le rôle du cycle menstruel dans cette réaction..


Source scientifiques : Psychoneuroendocrinology



"Les femmes" sont des condensés d'émotions indispensables à

la survie de "l'Humanité"


Forts de ce constat nous pouvons sans préjudice aucun pour les hommes, en déduire deux choses très importantes

  1. La femme est un être émotionnel indispensable à l'équilibre de la planète

  2. L'homme qui ne cultive pas cet esprit féminin qui sommeille en lui et qui lui permet de rester créatif et altruiste serait voué à l'extinction en devenant une simple biomécanique dépourvue d'affect et des valeurs les plus fondamentales dissociant "l'homme" de la simple machine.

Parmi les dons les plus appréciables qu'ont légués les esprits féminins à leurs homologues masculins est cet égrégore émotionnel regroupant différentes facultés extrasensorielles et vibratoires dont nous parcourons ci-dessous quelques-unes des plus appréciables et des plus indispensables à la survie de l'Humanité avec un grand "H"



LES 5 POUVOIRS FÉMININS


1- Le pouvoir de "L'Empathie Organique"

L'empathie organique n'est pas un état émotionnel aléatoire un peu farfelu mais une réelle capacité essentiellement féminine dans laquelle les courants vibratoires négatifs ou positifs se transforment dans des sensations physiques plus ou moins intenses et particulièrement agréables ou inconfortables selon les situations vécues, permettant aux femmes de ressentir plus facilement la joie ou la douleur émotionnelle et/ou physiques de leurs semblables.

À travers cette faculté, les femmes perçoivent donc plus facilement la tristesse ou la joie de leurs enfants, les satisfactions ou les préoccupations de leur conjoint et l'anxiété ou la satisfaction de leurs collègues de travail.


Selon Louann Brizendine, cela a un lien avec la quantité de cellules disponibles dans le cerveau féminin pour capter les sensations corporelles.


Rien d'étonnant à ce que le métier de "Sage-femme' et d'institutrice maternelle soient devenues des professions à part entière, essentiellement féminines tant dans les termes que dans la pratique.


2- Le pouvoir de "La Lecture Émotionnelle"

Au-delà de ce premier pouvoir organique sensoriel, "les femmes" ont également la capacité d'analyser et de décrypter les attitudes comportementales inconscientes de leurs interlocuteurs et congénères


Plus attentives à certains petits détails pouvant paraître insignifiants pour les hommes, elles peuvent donc plus facilement déceler

  • Les mensonges

  • Les tentatives de manipulation

  • Les attirances physiques non révélées

  • les intentions malveillantes

Un effet de miroir émotionnel sur le comportement qui leur donne de super pouvoirs quand il s'agit de déceler l'inquiétude de leur progéniture ou le mensonge de leur conjoint.


On pense que cette aptitude est le résultat de l’action des neurones miroirs, qui permettent d’observer, d’imiter et de refléter les gestes, les postures, les rythmes respiratoires, les regards et les expressions faciales des autres personnes sur son propre subconscient.

3- Le pouvoir "d'Absorption"

Contrairement aux idées reçues les femmes sont moins vulnérables aux agressions

affectives que les hommes. Même si dans un premier temps elles semblent plus atteintes, elles se remettent pourtant souvent plus facilement de situations stressantes ou émotionnellement douloureuses.

Cette attitude à absorber très rapidement les chocs, à les ressentir et à traiter les situations difficiles leur permet de pouvoir rapidement s'en débarrasser pour pouvoir passer à autre chose. Souvent perçue comme de la bipolarité émotionnelle voire de la superficialité affective, elle est en fait une forme de capacité à ne pas accumuler inutilement la pression et les déchets émotionnels souvent plus profondément enfuis ou refoulés chez leurs homologues masculins.

Selon certains scientifiques et psychothérapeutes, cette faculté aurait une incidence indirecte sur leur espérance de vie et sur leur propension à moins développer de cancers au-delà de celui se rapportant exclusivement à leur poitrine.

4- Le pouvoir de "Classement"

Le cerveau féminin fonctionne comme un ordinateur émotionnel, qui:

  • Analyse

  • Traite

  • Classe

  • Codifie

toutes les situations vécues en données émotionnelles qui lui permettent de conserver dans son hippocampe une vue globale des scènes principales du film de sa vie. Chaque souvenir est encodé et stocké de manière vibratoire selon l'intensité de chacun d'eux, leur donnant une position plus ou moins importante et souvent incompréhensible pour leurs "opposants" masculins


"Les femmes" conservent donc ainsi dans leur esprit un album photos de références émotionnelles facilement consultables quand elles pensent revivre des situations dangereusement similaires.


5- Le pouvoir de " La Créativité"

S'il est une chose qui n'est plus à démontrer, c'est que la créativité provient à 100% d'un esprit résolument féminin dont les plus grands artistes masculins ont su également tirer profit. Cette capacité à faire appel davantage à son hémisphère droit, centre de la pensée sans langage, du rêve, de l'imagination, des couleurs, de l'intuition, et de l'instinct semble être devenue indispensable aujourd'hui pour sortir de l'impasse existentielle dans laquelle se trouve plongée l'humanité toute entière.


Dans une époque ou la logique et les stratégies coercitives de notre monde et de nos gouvernements dépourvus d'émotions, semblent avoir montré leurs limites et amené notre civilisation au bord du gouffre, beaucoup s'accordent à dire que notre salut nous viendra de notre capacité à nous adapter, à nous montrer plus intuitifs, plus solidaires et plus inventifs que nous ne l'avons été jusqu'ici.


"De là à dire que le monde sera sauvé par une femme ou un regroupement d'humains à l'esprit résolument plus féminin, il n'y a qu'un pas que nous pouvons tous essayer de franchir maintenant que toutes les solutions de la logique masculine semblent avoir pratiquement toutes échouées."


Après "La Femme" le déluge ou le "Salut de l'Humanité"!


© By CITY MAGAZINE








CONSEILS DE LECTURE

"Femme au bords du monde"


Auteur : Catarina Viti

Format 15/24

Pages : 208

Style: Roman

Editeur : Createaspace independent publishing platform

EAN : 9781537089447


Julia, plus à l’aise dans ses vignes qu’avec les gens, se retrouve seule après le décès de son mari. Une expérience violente qui l'a laissée dans un état intérieur étrange, inquiétant. Luttant pour ne pas perdre pied, elle sent que la réalité lui échappe peu à peu. Un enfant perdu vient un jour lui demander de l’aide. Quand elle apprend que ce petit garçon est mort depuis quatre ans, il ne lui est plus permis de « faire comme si de rien n’était ». Vient alors sa rencontre avec Alberta. Une femme étrange, drôle et sans tabous, aussi à l’aise avec les contingences du monde ordinaire que dans sa médiation avec les Esprits. Aidera-t-elle Julia à trouver sa route pour s’accomplir dans une nouvelle réalité au "bord du Monde" ?


Commander


"Le prix des sentiments"


Auteur : Arlie Russell Hoschschild

Format 15/24

Page: 250

Style: Essai

30 mars 2017

Editions : La découverte


Célèbre pour avoir ouvert la voie à la sociologie des émotions, Arlie R. Hochschild développe dans ce livre la notion de " travail émotionnel ". Selon l'auteure, en effet, les émotions ne surgissent pas en nous en s'emparant de notre " moi ", mais sont le fruit d'un travail que nous effectuons, la plupart du temps sans en avoir conscience, dans le but d'accorder ce que nous ressentons avec les " règles de sentiments " en vigueur dans notre environnement social.

Ce que montre par ailleurs l'auteure, c'est comment, au cours des dernières décennies, dans le cadre d'une économie postfordiste où prédominent les emplois de service, et donc les relations avec un " public ", ce travail émotionnel a été " capturé " par les entreprises et orienté vers des fi ns marchandes. Dans ce processus, ce sont en particulier les femmes, éduquées pour devenir des êtres sociaux émotionnels, qui sont en première ligne et en subissent de plein fouet les implications : lorsque les émotions sont dictées par l'entreprise, elles deviennent progressivement étrangères à l'individu et perturbent sa capacité à vivre en société.

Plus que jamais d'actualité, cet ouvrage exceptionnel s'inscrit ainsi dans une double perspective critique : critique féministe du rôle émotionnel imposé aux femmes, aussi bien dans le cadre privé qu'au travail, d'une part, et critique des structures du capitalisme contemporain et de leurs effets délétères sur les individus, d'autre part.


Commander


"Ras-le bol-des Superwomen"


Auteur : Michèle Fitoussi

Format: 14/21

Page: 206

Style: Essai

mai 1997

Editions Nouvelles éditions


« Son nom ? La Super Woman ou Femme Parfaite. Le nouveau mythe des femmes d'action, le dernier modèle à suivre. Tenez, la voilà qui s'avance, aussi performante qu'un Macintosh. Plus, Chanellisée le jour, Alaïasée le soir, une main aux ongles nickel sur son dernier dossier, l'autre tenant avec amour la menotte poisseuse (de gâteau au chocolat maison) d'un chérubin grognon, la bouche Rouge Profond sur celle de l'homme de sa vie, une oreille branchée sur le supermarché par téléphone, l'autre en direct sur la ligne Paris-Tokyo. La voilà qui s'avance, disais-je, d'un pas énergique, à la conquête du monde. Ou au bord de l'abîme. Car souvent l'Enfer touche au Paradis. »


Commander














  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White Pinterest Icon
  • White YouTube Icon

© 2019 by MACLEOD -PRODUCTION - Quality - Project - Management